Logo_mairie_paris

LE DOUBLE - A 19H00 ET A 20H30

DOSSIER PRESSE

du 22 novembre au 29 décembre 2018


LE DOUBLE
d’après Fiodor Dostoïevski
adaptation et mise en scène de Ronan Rivière
en collaboration avec Amélie Vignaux

 

avec
Ronan Rivière (Jacob Pétrovitch Goliadkine)
Jérôme Rodriguez (Nikolaï Sémionovitch)
Michaël Giorno-Cohen (Pietrouchka)
Jean-Benoît Terral (Olsoufi Ivanovitch)
Laura Chetrit (Clara Olsoufievna)
Antoine Prud’homme de la Boussinière (Le Double)
et Olivier Mazal au piano


Musique : Léon Bailly - Décor : Antoine Milian - Costumes : Corinne Rossi
Lumière : Marc Augustin-Viguier

Monsieur Goliadkine, paisible fonctionnaire de Pétersbourg, voit sa vie bouleversée par l'apparition
d'un double de lui-même. Et il semble que cet autre Goliadkine intrigue pour lui prendre sa place !
Une histoire fantastique qui traite avec humour et empathie
de la confusion d'un homme tiraillé entre sa timidité et sa fascination pour les autres.


Note d’intention
Le Double est un conte drolatique et poétique sur la confusion. Celle de Monsieur Goliadkine, discret
fonctionnaire de Pétersbourg, et celle de ceux qui l’entourent. L’intérêt de l’oeuvre est de semer le trouble entre le rêve et la réalité, entre le fantastique et la folie. C’est cela qui me plaît. D’extraire de cette nouvelle une pièce où l’on ne sait jamais qui est fou entre les personnages, les interprètes ou le public. Car le surnaturel fait heureusement partie de la vie.


L’adaptation est libre, c’est mon écriture personnelle qui transpose le roman sur scène, oscillant entre des moments de confidence poétique et des dialogues secs et rapides, c’est mon style. Je m’appuie sur la trame de Dostoïevski, et m’inspire de l’univers de Gogol et des Nouvelles de Pétersbourg (notamment Le Nez, Le Manteau, et le Journal d’un fou). Il en ressort une comédie fantastique et poétique, avec six acteurs et un pianiste. Elle a pour ambition d’être drôle, active, troublante. C’est la première fois en France que ce texte de Dostoïevski est porté à la scène dans une version théâtrale avec plusieurs personnages.


Nous utilisons un décor amovible, d’un style expressionniste et constructiviste, bancal, aux couleurs usées, qui montre la tentative de reconstruction mentale de monsieur Goliadkine. Le décor est en constante évolution, ne se fixe jamais, il change les perspectives, les formes, les espaces, les couleurs... On peut créer l’appartement de monsieur Goliadkine, le ministère où il travaille, les rues de Pétersbourg... Mais on peut aussi faire bouger et danser le décor autour de lui. Il est composé de cinq panneaux modulables comme dans un jeu de construction...
La musique composée pour le spectacle est ambigüe, elle passe de la mélodie structurée à la syncope sautillante, ce qui accentue le grotesque comme l’angoisse. Elle est jouée au piano sur scène, et donne l’occasion de scènes muettes, de ponctuations, de temps suspendus.


La lumière crée un trouble par des effets de pénombre. Elle fabrique des ombres et des contrastes à partir des ouvertures des panneaux.


Les costumes aussi participent à la confusion car l’action se déroule à une époque où les tenues se libéralisent et s’occidentalisent ; c’est ce que Goliadkine ne comprend pas, il veut être à la mode mais des costumes de plusieurs styles se côtoient. Pietrouchka est en livrée, Nikolaï quant à lui arbore un costume plus moderne, et Olsoufi et Clara portent des tenues riches. Alors on se moque de lui quand il arrive en uniforme administratif. Il finit d’ailleurs par troquer son uniforme pour un simple frac, et se retrouve face à son Double : la même silhouette, le même costume, les mêmes accessoires...


L’avantage de travailler en troupe est que nous avons déjà créé plusieurs spectacles ensemble, acteurs et créateurs : notamment le Revizor pour la plupart, mais aussi Faust, le Roman de Monsieur Molière... Nous avons créé un style, que nous précisons encore : un jeu assumé, marqué mais crédible, des intentions concrètes et directes, et un phrasé assez droit qui fasse entendre le texte.


Des situations lisibles sans être explicatives. Jamais de psychologie. J’ai par ailleurs écrit l’adaptation en connaissant déjà la distribution, les partitions sont quasiment sur-mesure, elles jouent avec les
caractères et les maladresses des acteurs.


Notre ambition est de créer une comédie troublante, faite de l’étoffe de nos rêves et d’inspiration fantastique, et d’entraîner le spectateur dans la folie et la confusion, avec un humour en demi-teinte.
 

Ronan Rivière

La Troupe
Ronan Rivière, adaptateur, metteur en scène, comédien (Goliadkine)
Formé au Studio d’Asnières, il a joué notamment sous la direction de Laurent Pelly dans Macbeth au théâtre Nanterre- Amandiers, et dans J’ai examiné une ampoule électrique et j'en ai été satisfait, de Daniil Harms, au Théâtre National de Toulouse. Il a créé la troupe en 2008 et est à l’initiative de tous ses projets : Le Roman de Monsieur Molière d’après Boulgakov comme adaptateur, metteur en scène et comédien ; Faust, de Goethe, comme adaptateur, metteur en scène et comédien ; Le Revizor, de Gogol, comme adaptateur, metteur en scène et
comédien ; La Maladie du Pouvoir d’après Octave Mirbeau, comme metteur en scène, scénographe,
et comédien. Auteur, sa première pièce, Fièvres, est primée par l’association Beaumarchais-SACD. Il
est élu en 2017 au conseil d’administration d’AF&C (Avignon Festival et Compagnies).


Léon Bailly, compositeur et pianiste
Pour la troupe, il a composé la musique du Revizor et de Faust. Il a composé par ailleurs la musique de Tiens, il est 9 heures, mis en scène par Ladislas Chollat et a créé la bande sonore de Quai de scènesn au Théâtre Le Ranelagh... Il a été directeur de choeur et chef d’orchestre dans Lancelot-Perceval, au
théâtre du jour à Agen.

Antoine Milian, scénographe
Pour la troupe, il a créé les décors du Revizor et de Faust. Il collabore avec de nombreuses compagnies comme scénographe, constructeur, créateur de marionnettes et de masques et travaille régulièrement avec Cécile Roussat et Julien Lubek du Shlemil Théâtre, et avec le Studio-Théâtre d’Asnières.

Amélie Vignaux, collaboratrice à la mise en scène, chorégraphe

Issue du cirque et du mime (Ecole internationale du mime Marceau, Ecole du cirque Plume, Ecole du cirque Archaos), elle se tourne vers le théâtre depuis une dizaine d'années. Elle travaille dans différentes compagnies en tant que comédienne : Le Médecin malgré lui au théâtre des Variétés, Zaza Bizar en tournée mais surtout en duo burlesque avec Hassan Tess, avec qui elle crée Antigone Couic Capout, à Avignon au théâtre du passage pendant
deux saisons et en tournée nationale.


Corinne Rossi, Costumes
Elle a créé les costumes de Faust à l’occasion de sa reprise au Ranelagh. Formée aux Ateliers Butsch’s, elle fait ses armes au Théâtre Montansier de Versailles, avec la compagnie de la Reine. Elle travaille maintenant notamment avec Stéphanie Tesson, Les Nomadesques et
Jean-Philippe Daguerre.


Marc Augustin-Viguier, créateur lumière
Issu du CFTPS, il a été en charge de la régie lumière et générale de nombreuses scènes prestigieuses dont la Salle Pleyel, la Grande Halle de la Villette, le Théâtre de Nanterre- Amandiers, le CDN de Montreuil ... Il collabore notamment avec Alfredo Arias, la Cie Dominique Dupuy et la Cie Fahrenheit 451, et crée les lumières de plusieurs spectacles de la compagnie Viva à Versailles : Un fil à la patte, Othello, Roméo et Juliette, et Andromaque. Il est régisseur général du Petit Louvre à Avignon.


Jérôme Rodriguez, Nikolaï Semionovitch
Il joue avec la troupe depuis sa création : Le Revizor, Faust, La Maladie du pouvoir, Chapeau Melon et Ronds-de-Cuir... Il a joué par ailleurs au Lucernaire dans Le Médecin malgré lui de Molière et De quoi parlez-vous ?
de Tardieu.


Michaël Giorno-Cohen, Pietrouchka
Il est membre de la troupe dès ses débuts : il est comédien dans Le Roman de Monsieur Molière, Le Revizor, La Maladie du Pouvoir, Chapeau Melon et Ronds-de-Cuir... Il a joué par ailleurs dans Le Médecin malgré lui
au Lucernaire, La Patiente d’Anca Visdei au théâtre du Marais, et Les 7 jours de Simon Labrosse au Ménilmontant...

Jean-Benoît Terral, Olsoufi Ivanovitch
Il rejoint la troupe pour jouer le Gouverneur dans Le Revizor, puis interprète le rôle-titre dans Faust. Après des études à la Rue Blanche, il a notamment travaillé avec Stuart Seide, Marcel Maréchal, Micheline Uzan, Jean-Pierre Dougnac, et le Panta Théâtre avant de participer à de nombreux spectacles avec Laurent Pelly, dernièrement Mille francs de récompense de Victor Hugo au théâtre de l'Odéon, et Macbeth à Nanterre-Amandiers. Il interprète également cette saison Molière dans Corneille-Molière, l’arrangement de Valérie Durin au Théâtre de L’épée
de Bois.


Laura Chetrit, Clara Olsoufievna
Dans la troupe, elle a joué Marguerite dans Faust lors de sa reprise au Ranelagh. Auparavant, elle a joué avec les Aléas dans Horovitz mis en pièces puis dans Phonetag au Théâtre des Béliers Parisiens. En 2015, elle joue dans Pourquoi mes frères et moi on est parti d'Hédi Tillette de Clermont- Tonnerre au théâtre de Belleville, et cette saison dans La Maladie de la Famille M au théâtre 13.


Antoine Prud’homme de la Boussinière, Le Double
Il intègre la promotion 2016 du CNSAD et y est dirigé par Sandy Ouvrier, Daniel Martin, Xavier Gallais, Stuart Seide, Mario Gonzalès.... En tant qu'acteur, il a travaillé sous la direction de Simon Rembado Adeline Flaun, Yannick Morzelle, Simon Bourgade, Baptiste Dezerces, Emmanuel Besnault... Il co-fonde en 2016 Les Poursuivants, compagnie implantée en Bourgogne, et joue au théâtre 13 une réécriture des Rats de Gerhart Hauptmann par Simon Rembado. Le Double est sa première collaboration avec la troupe.


Olivier Mazal Pianiste
Il accompagne au piano Le Revizor, Faust, Le Roman de Monsieur Molière... Il a effectué ses études musicales au Conservatoire de Toulouse sous la direction de Michel Dru (piano) et Hubert Guéry (musique de chambre). Après son prix, il a étudié avec Jérôme Granjon au Conservatoire de Romainville ainsi qu’avec Laurent Cabasso au Conservatoire de Strasbourg. Dernièrement, il a étudié pendant un an auprès d’Henri Barda à l’école Normale Alfred Cortot. Lors de masterclasses, il a pu bénéficier des conseils de Michaël Levinas, Dominique Merlet, Jos van Immerseel ou encore Maria Joao Pires. Il se produit régulièrement en France, en récital et concerto comme en musique de chambre. Il est par ailleurs titulaire d’une maîtrise de philosophie et d’un Master de musicologie.


Tiphaine Rivière, Dessin de l’affiche
Dessinatrice et scénariste de romans graphiques, elle est l’auteure de Carnets de Thèse, aux éditions du Seuil, et collabore avec plusieurs journaux et magazines. Elle travaille en ce moment sur une nouvelle bande dessinée (à paraître au Seuil). Elle a signé pour la troupe l’affiche du Revizor, de Faust, et du Roman de monsieur Molière.


La Troupe Voix des Plumes
Le collectif, accueilli en résidence artistique par la ville de Versailles, s’engage pour un théâtre populaire et exigeant. Les trois derniers spectacles de la compagnie sont :
Le Roman de Monsieur Molière, d’après Boulgakov. Adaptation et mise en scène de Ronan Rivière.
Une biographie épique et poétique du chef de troupe légendaire. Création Mois Molière 2016, reprise au Lucernaire, au Petit Louvre, au Ranelagh et en tournée avec Scène et Public.
Faust, de Goethe, traduction G de Nerval. Mise en scène et adaptation Ronan Rivière. En coproduction avec Scène et Public. Au Petit Louvre, au Ranelagh et en tournée.
Le Revizor, de Nikolaï Gogol. Adaptation : Ronan Rivière, Mise en scène de Ronan Rivière en collaboration avec Aymeline Alix. Au Lucernaire, au Petit Louvre et en tournée avec Scène et Public.
 

Représentations :
mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 19h - samedi à 20h30
Relâche dimanche et lundi
relâches exceptionnelles les 23 novembre et 25 décembre
Prix des places : 25 € ; tarifs réduits : 18 € ;
lycéens, - 26 ans, chômeurs : 11 €
Renseignements et réservations : au théâtre ou par téléphone au 01 45 45 49 77
du lundi au samedi de 14 h à 18 h - www.theatre14.fr

Production Voix des Plumes, Scène et Public
En coréalisation avec le Théâtre 14
Attachée de presse : Marie-Hélène Brian
01 42 81 35 23 – 06 81 87 70 81 - email : mhbrian@orange.fr