Logo_mairie_paris

UN FIL À LA PATTE

Dossier presse

VIVA présente

du 8 novembre au 31 décembre 2016

 

 

UN FIL A LA PATTE

de Georges Feydeau

 

 

Mise en scène et scénographie : Anthony MAGNIER

 

Avec :

 

Stéphane BREL ou Lionel PASCAL : Bois d’Enghien

Marie LE CAM: Lucette Gautier

Agathe BOUDRIÈRES : Viviane / Firmine

Xavier CLION : Chenneviette / Miss Betting

Gaspard FASULOou Xavier MARTEL: Fontanet

Anthony MAGNIER ou Julien JACOB : Le Général Irrigua

Solveig MAUPU : La Baronne

Eugénie RAVON: Marceline

Mikaël TAÏEB : Bouzin

 

Lumières : Marc Augustin-Viguier

Costumes : Mélisande De Serres

 

 

Avec le soutien de la Ville de Versailles, de la SPEDIDAM, de l’ADAMI et du Festival du Mois Molière

 

Ce spectacle a reçu le Grand Prix du Jury et le Prix du Jury Jeunes du festival d’Anjou 2015.

La Compagnie VIVA est accueillie en résidence par le ville de Versailles depuis septembre 2010.

CRÉATION 31 JANVIER 2014

En partenariat avec  Théâtreonline.com

En coréalisation avec le Théâtre 14

 

 

Synopsis

Afin de se marier à une riche héritière, Bois d’Enghien fait tout pour se débarrasser de sa maîtresse, une chanteuse de café-concert scandaleuse, Lucette Gautier. De lâchetés en mensonges, il s’enfonce dans une situation inextricable qui permet à Feydeau de convoquer une pléiade de personnages cocasses et décalés.

Sans tomber dans les facilités du vaudeville, les neuf comédiens de la Compagnie VIVA donnent un coup de fouet vivifiant à l’un des plus grands succès de Feydeau.

 

Note d’intention

POURQUOI LE FIL ?

Car Feydeau nous fait rire de ce qui nous terrifie. Il met en scène les bassesses et les médiocrités humaines, ces endroits retranchés dans lesquels les hommes et les femmes se réfugient lorsque les situations les dépassent. Feydeau met ses personnages au pied du mur, ils n’ont d’autres choix que de devenir féroces les uns avec les autres. Et c’est cela qui agit comme une déflagration comique. Pas de grandeur chez Feydeau, ses personnages balayent toute morale, toute éthique, toute valeur pour leur propre intérêt. Et s’il situe ses pièces dans la haute société de la Belle Epoque, ce n’est que pour nous montrer que, qui que nous soyons, notre féroce nature animale peut nous rattraper si nous n’y prenons garde.

L’intention est simple, pure, directe : Rire et faire rire.

« Quelle merveille ! » Voilà la réflexion qui vient tout de suite après la lecture d’Un Fil à la patte. Une merveille comique. A la fin du 19ème siècle, le théâtre français atteint un point de perfection rare, on sent que les siècles précédents s’y retrouvent et s’épanouissent. Le théâtre est devenu un art extrêmement courtisé et la rivalité entre auteurs fait rage. Mais Feydeau semble naviguer entre ces feux avec une facilité déconcertante. Est-ce sa précocité, son travail acharné, son détachement parfois, la quête de la gaieté qui contraste avec la noirceur de ses nuits qui fait l’immensité de son talent ? Sûrement tout cela.

Comment ne pas y voir alors un écho à la célèbre devise que les comédiens italiens accrochaient au frontispice de leur théâtre : « CastigatRidendo Mores » (la comédie châtie les mœurs en riant).

Le jeu : Monter une pièce de Georges Feydeau, c’est choisir un génie comme collaborateur. Mais il faut savoir lui rendre hommage. Feydeau demande précision, rythme, et surtout un engagement total dans les situations – rien de plus attristant que de voir un Feydeau où les comédiens prennent les situations à la légère, pensant faire rire – Non ! Feydeau demande plus que ça, il nous livre une machine parfaitement construite, équilibrée, où il n’y a rien à enlever, ni à rajouter. Mais cette horlogerie comique ne tient que si les comédiens y mettent une totale sincérité et un intense engagement émotionnel.

Anthony Magnier

L’équipe

Anthony Magnier : Mise en scèneet rôle du Général Irrigua (en alternance)

Comédien, metteur en scène, photographe et vidéaste autodidacte, Anthony Magnier suit un cursus DEUG «Arts du spectacle» à l'Université Paris VIII – Vincennes-Saint-Denis et à l’École du Cirque de Nanterre. A la suite de sa formation, il crée un groupe d'auto-apprentissage à partir des techniques de Jerzy Grotowsky et Eugenio Barba, intègre diverses compagnies issues de l'Ecole de la Rue Blanche, devient l'assistant de Carlo Boso, se forme à l'écriture dramaturgique et donne près de cinquante stages en France et à l'étranger. Il traduit également une partie du recueil de scénarios de Flaminio Scala Teatro delle FavoleRappresentativeet met en scène son premier texte original, L'Orphelin des Limbes, récit allégorique de la mort du personnage d'Arlequin.

A l'origine formé aux techniques du théâtre de tréteaux, Anthony Magnier utilise l'énergie spécifique de cette école, mais aussi sa maîtrise de l'improvisation théâtrale, pour penser avec singularité la restitution des textes classiques et la direction d'acteurs, puis établir un rapport étroit avec le public. Dans ses mises en scène de L'Illusion comique(2004) de Corneille et de Cyrano (2010) de Rostand, il s'emploiera ainsi à tisser des liens entre la forme « all improviso » et le répertoire classique. Plus tard, dans Un Fil à la patte(2014), il repensera les codes esthétiques et dramaturgiques du vaudeville, en bousculant les conventions attachées à ce genre théâtral.

 

Marc Augustin-Viguier : Lumières

Issu du CFTPS, il a été en charge de la régie lumière et générale de nombreuses scènes prestigieuses dont la Salle Pleyel, la Grande Halle de la Villette, le Théâtre de Nanterre-Amandiers, le CDN de Montreuil ... Il collabore notamment avec Alfredo Arias, la Cie Dominique Dupuy et la Cie Fahrenheit 451.

Un Fil à lapatteest sa première collaboration avec Viva.

 

Mélisande De Serres : Costumes

Passionnée depuis l'enfance par la mode et le théâtre, Mélisande de Serres choisit de faire ses études à l'Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne. Elle y approfondit pendant trois ans ses connaissances du modélisme, du stylisme et de l'histoire du costume, et diplômée en 2002, fait partie des élèves sélectionnés pour présenter leur collection au Carrousel du Louvre. Son stage de fin d'études à l'Opéra Garnier l'entraîne alors vers le spectacle vivant. S'en suit une série de collaborations dans le domaine du théâtre et de la fiction, notamment avec Clémentine CélariéPrenez garde à l’amourou Julien Sbire Le Repas des Fauves(3 Molières).

 

Stéphane Brel - Bois d’Enghien (en alternance)

Formé à la classe libre du cours Florent, Stéphane Brel crée sa propre compagnie avec laquelle il monte plusieurs auteurs contemporains (N. Saugeon, I. Horovitz, J. Steinbeck) puis il collabore avec les Tréteaux de France avant de commencer un compagnonnage avec la metteur en scène Sophie Lecarpentier (Le Jourde l'italienne, L'Epreuve de Marivaux, 3 journées follesd'après Beaumarchais, Kvetch de S. Berkoff). Au cinéma et à la télévision il travaille entre autres avec A. Corneau, C. Huppert, R. Gediguian, C. Faure....

Un Fil à la patteest sa première collaboration avec la Compagnie VIVA.

 

Lionel Pascal- Bois d’Enghien (en alternance)

C'est après avoir suivi une formation théâtrale auprès de Philippe Rondest et Raymond Acquaviva aux Ateliers du Sudden que Lionel Pascal fait ses premiers pas au théatre. Depuis sa sortie, il a travaillé entre autres sous la direction de Marie Monterai, Xavier Lemaire, Isabelle Starkier, Ophélia Teillaut et Marc Zammit, Raymond Acquaviva, lui confiant les grands rôles du répertoire classique tels que le Cid, Hippolyte, Clitandre dans Les Femmes Savantes, Edgar dans Le Roi Lear, ou Dorante dans Le Jeu de l'amour et duhasard.

Parallèlement, on a pu le voir  dans des créations plus contemporaines telles que, entre autres, Ashes To Ashes de H. Pinter mis en scène par Paul Grenier, et dans Une maison enNormandie de et mis en scène par J. Dragutin, ou encore dans Malkahde E. Libault et de T. Malet mis en scène par Bénédicte Bailby au Palais des Congrès et à l'Olympia.

 

Marie Le Cam - Lucette Gautier

Elle se forme au cours Florent. Elle joue au théâtre aussi bien des textes du répertoire classique que contemporain et a joué dans plusieurs pièces telles que Puzzle de Woody Allen au Théâtre du Palais-Royal (mise en scène Annick Blancheteau) ou encore l’adaptation de Quand le monde était vert de Sam Shepard à la Manufacture des Abbesses, Confessions (mise en scène Michel Didym). Elle collabore avec Thomas le Douarec dans Grasse matinée de René de Obaldia, Le Cid et Les Ambitieux.

Au cinéma, elle a tourné sous la direction de nombreux réalisateurs dont Jean-Pierre Mocky, Jean-Loup Hubert (Une promesse : révélation Jeunes Talents Adami/Cannes 1999), Patrick Grandperret, Mickael Youn, Foued Mansour etc… Le film Le Chien de Christian Monnier, où elle incarne le rôle principal féminin, lui permet d’obtenir un prix d’interprétation.

 

Agathe Boudrières - Viviane / Firmine

Elle intègre en 2010 l’AIDAS (l’Académie Internationale des Arts du Spectacle).
A la fin de sa formation en 2013, et jusqu’à ce jour, elle travaille avec plusieurs compagnies de théâtre, la compagnie Avanti où elle joue dans Les Fourberies de Scapinet Le Mariage de Figaro, la compagnie Viva où elle joue dans UnFil à la patte, la compagnie Alegria où elle joue dans Le Malade imaginaireet Le Cid et enfin la compagnie des Croqueurs où elle joue dans Les Femmes savantes. En parallèle, elle mène plusieurs actions culturelles avec la compagnie de l’Alouette notamment en donnant des cours et des stages de théâtre en région parisienne et en province.

 

Xavier Clion - Chenneviette / Miss Betting

Xavier Clion a suivi sa formation d'acteur au Conservatoire de Tours, puis à l'Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes (ERAC). Il a ensuite travaillé essentiellement au théâtre, dans des répertoires aussi bien classiques que contemporains: Shakespeare, Molière, Marivaux, mais aussi Primo Levi, Mohamed Rouabhi, Botho Strauss, WajdiMouawad, Edward Bond, Tony Kushner, Pauline Sales, etc... Il a également co-écrit deux créations avec la Cie Eulalie: Le Jour de l'italienneet Du bouc à l'espace vide. Il a joué sous les directions de Catherine Marnas, Jean-Pierre Vincent, David Gauchard, Luc Bondy, Xavier Lemaire, Sophie Lecarpentier, Gilles Bouillon, Violaine Brebion, Bérénice Collet.

 

Gaspard Fasulo-Fontanet(en alternance)

Après une première formation au Conservatoire National de Nice, Gaspard Fasulo intègre l’Académie Internationale des Arts du Spectacle dirigée par Carlo Boso. Il travaille désormais avec plusieurs compagnies qui se produisent en tournée, et joue dans des créations parisiennes au théâtre de Paris, théâtre de l’Atelier, Palais des glaces.

Il met également en scène au sein de sa propre compagnie.

 

Xavier Martel-Fontanet(en alternance)

Après une formation au cours Florent puis à l'école de la rue Blanche (ENSATT),  Xavier Martel a travaillé au théâtre avec, entre autres, Gilles Dyrek (Venise sous la neige,  Noëlau balcon), La compagnie du Phénix (Le p'tit Monde de Renaud), Christophe Glokner (Robin des Bois), Xavier Letourneur (Amour et Chipolata), Thierry Lavat (Ladies Night) ou encore Mickaël Souhaité (La Vie avec l'amant de ma sœur)...Au cinéma il a joué sous la direction de René Féret (La Place d'un autre, L’Enfant du pays, AntonTcheckov),  Robert Enrico (Les Années Lumières, Les Années terribles) et de Jean Becker (Deux jours à tuer).

 

Julien Jacob- LeGénéral Irrigua (en alternance)

Julien se forme au Cours Florent. Son passage est à la fois marqué par l’influence de la Commedia dell’Arte qui développe son goût pour la comédie, mais aussi par une rencontre­clé, celle de Michel Vuillermoz de la Comédie Française, qui l’initie à la composition de personnages.

En 2005, Julien Jacob intègre la compagnie Viva et, en parallèle, n’hésite pas à s’ouvrir à d’autres influences, à travers le théâtre contemporain, notamment avec Cuisines et Dépendances de J.-P. Bacri et A. Jaoui (Cie El Diablo, 2006).

Il interprète des rôles majeurs du répertoire classique, tels que Orgon dans Tartuffe ou le Comte De Guiche dans Cyrano de Bergerac (Cie Viva, 2008 et 2010).

Plus récemment, deux pièces importantes, Le Roi Nu d’Evguéni Schwartz (Cie Tutti Quanti) comédie burlesque où il campe plusieurs personnages dont le premier rôle, et RuyBlas d’après l’œuvre de Victor Hugo (Cie Les Moutons Noirs).

 

SolveigMaupu - La Baronne

SolveigMaupu étudie le théâtre au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique à Paris où elle rencontre Philippe Adrien notamment avec lequel elle collaborera plus tard (Meurtres de la Princesse juive) ainsi qu'Alain Gautré qui l'initie au jeu clownesque dans plusieurs de ces productions ( L'Avare, George Dandin). Elle crée en 2006 avec Sophie Lecarpentier et les acteurs de la compagnie Eulalie le spectacle du Le Jour de l'italienne qui tournera jusqu'en 2014, ainsi que L'Epreuve de Marivaux et les Trois folles journées adapté de la trilogie de Beaumarchais. Elle travaille également avec Gilberte Tsaï, Clément Poiré et Anthony Magnier dans Un fil à la patte. A travers deux créations solos ainsi qu'avec Jean-Louis Heckel, elle se perfectionne dans l'art du jeu masqué et de la marionnette. Elle tourne au cinéma avec Emma Luchini, Emmanuel Causse, Alexandre Charlot, Nicolas Bedos et Riad Sattouf.

 

Eugénie RavonMarceline

Après une formation au Conservatoire du 18e  arrondissement de Paris et au Samovar, Eugénie a joué à Paris, notamment au Ciné 13, les pièces d’auteurs contemporains comme Pinter ou Copi, autant que dans des classiques tels que Le Médecin malgré lui ou Les Femmes savantes. Eclectique, elle a joué également dans des comédies à succès comme Le Clan des divorcées ou Les Femmes sont folles cette année à la Comédie de Paris. Elle créera également un spectacle à partir d’écriture au plateau Chiwawa.

Récemment, elle a été l’héroïne d’un documentaire incarné sur l’économie collaborative diffusé sur France 4.

 

Mikaël Taïeb - Bouzin

Après une formation à l’Actor Studio aux Etats-Unis et au Canada, Mikaël Taieb intègre le cours Florent à Paris où il travaillera notamment avec Michel Villermoz, Laurent Natrella et Jérôme Poully de la Comédie-Française. Il intègre la compagnie Viva en 2009 pour la création d’ Hamlet or not Hamlet et partage depuis l’aventure dans Le Songe d’une nuit d’été, Cyrano, Un Fil à la patte et, tout prochainement, On purge Bébé).

 

Compagnie VIVA

En 2002, Anthony Magnier crée la compagnie Viva et entreprend d'explorer la modernité des grands textes du répertoire, tout en les partageant avec un large public. A travers une réappropriation de la langue théâtrale, des travaux de traduction et d'adaptation, mais aussi des explorations techniques et plastiques, il réinterroge les procédés de transmission des œuvres classiques, au public contemporain. Au rythme d'une création par an, la compagnie est présente chaque année au Festival d'Avignon et joue près de 150 représentations par an dans toute la France.

Résidence au sein de la Ville de Versailles

Accueillie depuis 2010 en résidence par la Ville de Versailles, Viva met en place une dynamique de création et de diffusion sur le territoire des Yvelines, accompagnant différentes structures dans la sen- sibilisation au théâtre (Maisons d'Arrêt, écoles, foyers sociaux, publics handicapés...) et présentant chaque année ses créations dans le cadre du Festival du Mois Molière.

 

Résidence au Centre Culturel Jean Vilar de Marly-le-Roi

Depuis 2008, Viva entretient des liens étroits avec le Centre Culturel Jean Vilar de Marly-le-Roi et y présente chaque année ses créations.

 

La compagnie reçoit le soutien de la Ville de Versailles et, régulièrement, celui de l'ADAMI, de la SPEDIDAM, du Conseil Général des Yvelines, du Jeune Théâtre National et de Creat'Yve.

 

Contact

Compagnie Viva : 61 rue des Prés aux Bois 78000 Versailles  - 09.81.60.01.54

Agathe Cordray-Diffusion - 06.66.75.01.83 - agathe.viva@gmail.com

www.compagnie-viva.fr

 

représentations les mardis, vendredis et samedis à 20h30, les mercredis et jeudis à 19h

matinée samedi 16 h - relâche : dimanche et lundi

relâche exceptionnelle : samedi 24 décembre

prix des places : 25 € ;  tarifs réduits : 18 € - lycéens, - 26 ans, chômeurs : 11 €

Renseignements et réservations : au théâtre ou par téléphone au 01 45 45 49 77

du lundi au samedi de 14 h à 18 h - www.theatre14.fr

 

Attachée de presse : Marie-Hélène Brian

01.42.81.35.23 - 06.81.87.70.81  –  mhbrian@orange.fr